Administration

Vous êtes ici : Accueil » MSQL - PhpMyadmin » Administrer une base de données avec Mysql

Administrer une base de données avec Mysql

Définition : MySQL est un système de gestion de bases de données relationnelles (SGBDR). Il est distribué sous une double licence GPL et propriétaire. Il fait partie des logiciels de gestion de base de données les plus utilisés au monde, autant par le grand public (applications web principalement) que par des professionnels, en concurrence avec Oracle, PostgreSQL et Microsoft SQL Server. Source Wikipédia.

Les données sont stockées sous formes de tableaux nommés Tables qui constituent de colonnes appelés champs. C’est logiciel entièrement gratuit et inclus dans beaucoup de serveur comme Wamp, easyPHP,Xampp.

On peut le télécharger sur le site https://dev.mysql.com/downloads/mysql/ et l’installer tout seul. Mais, ll est conseillé de l’installer avec un serveur APACHE comme Wampserver, Easyphp, ou Xampp. L’avantage de choisir la deuxième méthode est que vous n’auriez rien à faire. La configuration et l’installation se feront toute seule et directement reliée avec PHP.

Nous choisissons de choisir Wampserver, vous pouvez le télécharger sur le site https://www.wampserver.com/ . L’installation n’est aussi simple que sur n’importe quel logiciel. Il fois le logiciel est installé, vous le lancez puis vous faite un clic gauche sur phpMyadmin une page devrait s’ouvrir.

Vous pouvez taper dans la barre d’adresse http://localhost/phpmyadmin/ ou http://127.0.0.1/phpmyadmin/. Une page Bienvenue dans phpMyadmin s’ouvre et vous tapez root dans la partie utilisateur. Root est le nom utilisateur par défaut, inutile de mettre un mot de passe en local.

Une fois que cette page s’ouvre, vous cliquez sur «  bases de données »vous aurez la possibilité d’exécuter vos requêtes de deux manières.

Vous pouvez utiliser PhpMyadmin via l’interface visuel en cliquant sur le lien Bases de données en haut à gauche ou bien vous cliquez sur le lien SQL pour exécuter des requêtes.

 

1 : Création d’une base de donnée

Pour créer une base de données, il suffit simplement de cliquer sur le bouton base de données en haut à gauche, dans la partie nom de bases de données, vous tapez le nom que vous voulez donner à votre base, vous choisissez l’interclassement que vous souhaitez, la plupart de développeurs choisissent utf8_général_ci puis cliquez sur le bouton créer. Votre base de données est alors créée. Vous aurez la possibilité de la renommer ou bien la supprimer.

Pour renommer votre base, il suffit de cliquez sur votre base listée à gauche et vous cliquez sur le bouton Opérations. Plusieurs possibilités s’offrent alors à vous.

Vous avez la possibilité de créer une base de données en exécutant une requête SQL. Pour créer une base de données en utilisant la requête SQL, il suffit de cliquez sur le bouton SQL en haut et vous tapez la ligne de commande suivi d’un point virgule et vous cliquez sur le bouton exécuter.

CREATE DATABASE nom_de_la_base ; 

--Exemple : 

CREATE DATABASE my_base DEFAULT CHARACTER SET utf8 DEFAULT COLLATE utf8_general_ci

----Pour savoir les différents variables de votre base de données,vous pouvez exécuter cette requête :---

SHOW VARIABLES ;

---Pour supprimer une base de données, il suffit d’exécuter la requête sql suivant :

DROP DATABASE nom_de_la_base ; 

--Exemple :

DROP DATABASE my_base ; 

le table my_base est alors supprimée mais il se peut que la commande soit désactivée afin d’éviter des gros ennuis. 
Après la suppression d’une base de données toutes les données seront définitivement effacées. pression d’une base de données toutes les données seront définitivement effacées. 

2- Création et modification des tables

a) Création de tables

Il suffit tout simplement de cliquer sur votre base de données, une fois la base de données sélectionnée, vous renseigner le nom de votre table et le nombre de colonnes et de champs que vous souhaitez attribuer à celle-ci. Nous allons créer une table que l’on nomme « membre s» cette table stockera les informations concernant les utilisateurs ou clients de notre site.

Pour ce fait, il va nous falloir 9 colonnes ou 9 champs comme vous voulez.

Les colonnes sont détaillées comme suit :

id, nom, prenom, adresse, pseudo, email, mot_de_passe, date_creation, date_mise_jour

Je vous conseille d’éviter de mettre les accents et les espaces dans les noms de vos champs, vous pouvez remplacer vos espaces par le tiret du 8. Il faut savoir qu’un champ doit avoir un type, une taille ou valeur, une valeur par défaut, un interclassement, un index etc. Pour en savoir plus, je vous invite à vous documenter sur les différentes types de champs SQL.

Je vous fais un bref résumé sur les types de données généralement utilisé.

On le type INT ;SMALLINT , BIGINT, MEDIUMINT pour le nombre entier négatif ou positif généralement prend un numéro unique qu’on appelle clé primaire qui sert à identifier les informations d’une donnée entrée. Si vous ne voulez choisir que le nombre entier positif vous n’avez qu’à sélectionner l’attribut UNSIGNED

Les type : Vachar, Char : pour les mots ou caractère alphanumérique

Le type date pour les dates AAAA-MM-JJ

le type Datetime : pour les date AAAA-MM-JJ HH:MM:SS

celui de TIMESTAMP pour les date AAAA-MM-JJ HH:MM:SS et qui peut se remplir automatique avec date et heure actuelles si vous sélectionnez la valeur CURRENT_TIMESTAMP par défaut.

Vous avez TIME ou YEAR qui vous permet respectivement de stocker les heure minute seconde et YEAR pour année.

La valeur de type TEXT, MEDIUMTEXT ; LONGTEXT sert à insérer des grosse quantité de caractères alphanumérique et caractères spéciaux.

Le type FLOAT, DECIMAL, DOUBLE sert à entrer les décimaux.

Type BOOLEAN : qui prend la valeur 0 ou 1

On a un champ particulier de type enum qui permet les utilisateurs de choisir une information prédéfiniepar exemple 0,1,2 ou oui, non, jamais ect… il est généralement utilisé le champs HTML de type radio, checkbox etc. Vous avez également la possibilité de remplir le champ commentaire pour mieux vous repérer dans vos champs.

 

Avant de valider la création de votre table, vous devez choisir deux moteurs de recherche qui sont MyISAM et InnoDB. MyISAM par défaut est plus permet rapide mais ne prend pas de clés étrangères. Par contre InnoDB, même si il est plus lent mais il prend les clés étrangères déplus, il permet d’annuler toutes les requêtes précédemment exécutés si toutes les requêtes ne sont pas correctement exécutées. C’est ce qu’on peut appeler vulgairement les transactions.

Dans notre exemple

Notre table sql sera créée de la manière suivante :

use my_base ; 
CREATE TABLE IF NOT EXISTS `membres` (
  `id` int(10) NOT NULL AUTO_INCREMENT,
  `nom` varchar(100) NOT NULL,
  `prenom` varchar(100) NOT NULL,
  `adresse` varchar(200) DEFAULT NULL,
  `email` varchar(200) NOT NULL,
  `pseudo` varchar(70) NOT NULL,
  `mot_de_passe` varchar(200) NOT NULL,
  `date_creation` datetime NOT NULL,
  `date_mise_jour` timestamp NOT NULL DEFAULT CURRENT_TIMESTAMP,
  PRIMARY KEY (`id`)
) ENGINE=InnoDB DEFAULT CHARSET=utf8;
COMMIT;

use my_base; ---signifie que vous demandez à PhpMyadmin de selectioner le nom de base « my_base » pas d’espace avant le point virgule.---

 

En général sur les sites professionnels, les informations sur les utilisateurs sont cryptées. Le dernier chapitre est consacré sur le cryptage des données en AES . Vous serez donc protégés en cas de piratage de votre page de données, les pirates auront beaucoup de mal de déchiffrer les données de vos utilisateurs.

Si vous voulez savoir afficher la requête SQL qui a créé une table quelconque, il suffit d’utiliser la requête suivante :

use nom_base_de_donnee;

SHOW CREATE TABLE la_table

si vous voyez une partie du résultat,il suffit de clmique sur le signe + et sélectionnez la requête complète.

 

ex pour la table membres:

use my_base;

SHOW CREATE TABLE membres ;

b) Modification de la table SQL

 

Il est tout à fait possible, après avoir créer un table, d’ajouter d’autre colonne ou champ. Il suffit de sélectionner la table souhaitée et de cliquer sur le lien STRUCTURE qui se trouve en haut de la page PhpMyadmin. Ensuite, o,n peut décider d’ajouter des champs soit avant ou après une colonne.

 

Dans notre exemple, j’ai décidé d’ajouter le champ token de type vachar (255) après le champ mot de passe

 

ALTER TABLE `membres` ADD `token` VARCHAR(255) NOT NULL AFTER `mot_de_passe`;

 

pour supprimer une colonne, il suffit de remplacer ADD par DROP


ALTER TABLE `membres` DROP `token` ; --- le champs est donc supprimer

3- Supprimer vider ou renommer une table

Pour supprimer une table  il suffit d’exécuter la ligne de commande SQL qui suit :

DROP TABLE nom de la table ; --- pour supprimer la table 
TRUNCATE TABLE nom_table; --vider les informations enregistrées
RENAME TABLE `ancienne_table` TO `nom_de_la_nouvelle_table;

Dans notre exemple

use  my_base;
DROP TABLE membres;

Vous pouvez utiliser l’interface du PhpMyadmin pour supprimer votre table. Pour ce fait, vous sélectionnez votre table, une fois la table sélectionnée, vous cliquez sur le bouton Opérations en haut à droite. Il suffit de glisser vers le bas avec votre souris et vous verrez les différentes options qui s’offrent à vous.

Clé primaire

 

Dans le langage SQL la “PRIMARY KEY”, autrement la clé primaire, sert à identifier chaque enregistrement dans une table de base de données. Chaque enregistrement de cette clé primaire doit être UNIQUE et ne doit pas contenir de valeur NULL.

La clé primaire est un index, chacune des tables ne peut contenir qu’une seule clé primaire, composée d’une ou plusieurs colonnes.

L’usage le plus fréquent consiste à créer une colonne numérique qui s’incrémente automatiquement à chaque enregistrement grâce à AUTO_INCREMENT.

C’est un champ unique de type entier pour chaque utilisateur. Il est généralement appelé id qui identifiant unique ou numéro unique. Aucun utilisateur ne doit avoir le même numéro. C’est logique le premier champ d’une table.

 

Exemple

CREATE TABLE `membres` (
 `id` int(10) NOT NULL AUTO_INCREMENT,
 `nom` varchar(100) NOT NULL,
 `prenom` varchar(100) NOT NULL,
 `sexe` varchar(3) NOT NULL DEFAULT 'H',
 `adresse` varchar(200) DEFAULT NULL,
 `email` varchar(200) NOT NULL,
 `pseudo` varchar(70) NOT NULL,
 `mot_de_passe` varchar(200) NOT NULL,
 `token` varchar(255) NOT NULL,
 `date_creation` datetime NOT NULL,
 `date_mise_jour` timestamp NOT NULL DEFAULT CURRENT_TIMESTAMP,
 PRIMARY KEY (`id`)
) ENGINE=InnoDB ;

T.P

Vous allez créer une table nommée commentaire comportant 5 champs ; id de type entier 10 caractères, pseudo type chaîne de caractère pouvant contenir 60 caractères, email type chaîne de caractère pouvant contenir 150 caractères, date_creation type AAAA-MM-jj hh:mm:ss et date_mortification AAAA-MM-jj hh:mm:ss qui prend la date actuelle.

4- Insertion des données dans une tables

Pour insérer des données dans une table avec la commande SQL, il faut utiliser la syntaxe suivante

.......
La lecture de la totalitée de cette page est réservée aux utilisateurs premiums, cliquez içi pour vous connecter


Les cours de PHP sur toutes les facettes.

Les cours de PHP sur toutes les facettes.

Page précédent 208 209 211 213 214 215 216 Page suivante

Laisser un commentaire





dlmrx9


zack77 Vendredi 23 Avril 2021

Aucun commentaire pour le moment concernant le sujet « Administrer une base de données avec Mysql »!